Foie gras d’oie, pas de saison pour le bon

Foie gras d’oie, la fin du gras…

Si vous vous vivez dans le Sud-ouest de la France, la saison du gras vous connaissez forcément. Pour ceux qui ne connaissent pas, la saison du gras se déroule sur les marchés du Sud-ouest, aussi bien dans le Gers, l’Aveyron ou encore les Landes, et cette saison se déroule environ, du mois de décembre au mois d’avril. Et la saison du gras, c’est pour manger le meilleur de la gastronomie régionale, à savoir les produits de la volaille, comme le magret, le confit de canard, mais aussi le foie gras d’oie.

Foie gras d’oie, réputé plus fin…

Savourer du foie gras d’oie, c’est vraiment le meilleur du foie gras, considéré par beaucoup d’amateurs comme un foie gras au goût fin, plus que celui du canard (et pourtant c’est déjà bon !) mais le foie gras d’oie produit en France est une très petite production. Pourquoi ? Parce que contrairement au foie gras de canard, celui d’oie est plus cher à produire. Une oie doit manger 4 fois plus qu’un canard, il faut également plus de place, enfin, et ce n’est pas la moindre des difficultés, l’oie est peu docile et beaucoup d’éleveurs d’oies renoncent, même s’ils restent encore des passionnés, amoureux des oies. Avril arrive et annonce la fin de la saison du gras, et sans doute là une bonne occasion de goûter du foie gras d’oie… mais pas la dernière évidemment.

Foie gras d’oie, le gras de l’hiver…

La saison du gras s’est traditionnellement imposée entre l’hiver et avril, pour des raisons purement pratiques, à savoir une conservation de la viande plus facile en hiver qu’en été, absence à l’époque de réfrigérateur. Autre raison de la saison du gras, la maturité de la volaille, et le besoin de manger chaud et calorique lors des frimas de l’hiver et du printemps naissant.

Foie gras d’oie, une tradition régionale

Le foie gras d’oie a très bonne réputation, d’autant plus si on choisit le meilleur, comme par exemple les produits Lafitte, maison gastronomique landaise crée dans les années 20. Cette maison transmet sont amour du goût, de la saveur, de la tradition culinaire. Il faut savoir que le foie gras d’oie, tout comme celui de canard, est né de la présence, depuis bien plus de temps qu’on ne pourrait le dire, de la coexistence de l’homme des volatiles. Ces derniers, oiseaux migrateurs, voyagent de l’Afrique vers l’Europe pour passer l’été dans le Sud-ouest de la France, et repartir l’hiver venue vers la chaude Afrique. Pour affronter ce difficile voyage, les oies et les canards sont capables de manger énormément avant de s’envoler. C’est ainsi qu’est né le foie gras…

Foie gras d’oie, producteurs des Landes

Le foie gras d’oie est donc réputé pour son goût plus fin, sans doute aussi parce qu’il est plus rare. Mais le foie gras d’oie se trouve toute l’année, car Lafitte a su s’adresser aux producteurs d’oies de la région, tout en le proposant de manière traditionnelle, toujours préparé sans additif ni conservateur. Le foie gras d’oie, si vous n’en n’avez jamais goûté et à découvrir d’urgence pour le plaisir de votre palais.